70è anniversaire du Programme du CNR ! Créer c’est résister. Résister, c’est créer.

Publié le 15 mars 2014

Voici Lise London, Raymond Aubrac, Henri Bartoli, Philippe Dechartre, Stéphane Hessel, Maurice Kriegel-Valrimont, Georges Séguy, Maurice Voutey du Conseil National de la Résistance qui, le 15 mars 1944, élaborait dans la clandestinité, un projet de société bien éloigné de ce que nous vivons aujourd’hui.
En photo : Stéphane Hessel.

Play

12 thoughts on “70è anniversaire du Programme du CNR ! Créer c’est résister. Résister, c’est créer.”

  1. Merci.
    Que dire de plus à propos de ça.?…

    Et merci à eux. Et aux autres. (dont mon papi…).
    On les oublie pas.

  2. Merci pour cette création…

    Certaines voix portent encore…

    Résistons…Plus que jamais…
    et encore plus…

  3. Je vis à l’étranger depuis 11 ans et mon regard sur la France passe aussi par vos montages. Là, vous vous êtes surpassés. On devrait passer celui-ci dans les écoles. Bravo et merci.

  4. Quelle excellente initiative de relayer ce message d’espoir, toujours d’actualité !

    Créons !!! Résistons !!!

  5. D’habitude, vos montages me font rire aux larmes… Celui-là m’a donné les larmes aux yeux aussi, d’une autre façon.

  6. MErci JB de nous remettre à flot fréquemment ce témoignage.
    Ma grand mère s’est éteinte il y a quelque jours et a fait partie de cette génération de femmes et d’hommes qui qui a su créer et résister malgré l’horreur de cette époque et ses 2 guerres. Je n’ai jamais connu mon grand père résistant qu’ à travers ma grand mère. Ses dernières années elle ne cessait de me répéter qu’elle ne se reconnaissait pas dans ce monde et surtout en France avec l’érosion de tous ces droits chèrement acquis. J’ai eu la chance d’entendre cette dame et son histoire à la fois personnelle et politique afin de comprendre vraiment ce que représente ces 2 mots : Créer , Résister.
    Tout çà pour dire que ces femmes et hommes s’éteignent, ils ne sont plus qu’une poignée et que nous avons besoin de ces témoignages dont fait partie ton montage pour véhiculer cette histoire, ce combat dont nous sommes tous les héritiers. Quant à nos enfants, quel monde seront nous capable de leur livrer …

  7. Yo Papae !

    Merci de me faire chialer.

    Ce n’est qu’un combat !
    Continuons le début !

    Ne perdons surtout pas le sens de l’amour.

    La lutte, c’est joyeux !

    La bize mec !

    Jib.

Laisser un commentaire