L’art du coup d’Etat

Publié le 21 juin 2021

Avril 1961 : Manifestation contre les putschistes.

1799 : Coup d’Etat de Bonaparte.

1851 : Coup d’Etat de son neveu, qui devient Napoléon III.

1940 : Complot et coup de force de Pétain. Qui, à son procès de 1945, devait initialement être accusé de haute trahison et intelligence avec l’ennemi.

1958 : Coup d’Etat de de Gaulle. Création du régime peu démocratique des Présidents-monarques de la Vème République.

1961 : Tentative de putsch d’un quarterons de généraux en retraite, partisans de l’Algérie française.

2021 : Des quarterons de généraux en retraite appellent à un régime autoritaire … Comme Le Pen, ces militaires font figure de repoussoir, font passer Macron pour un rempart contre le fascisme. A un an de la présidentielle, réactivation de l’enfumage du « front républicain » : Contre l’extrême-droite, votez droite dure !

Depuis plus de deux siècles, quand la grande bourgeoise craint pour son argent, elle n’hésite pas à recourir à la dictature. Mais les riches qui nous dirigent auraient t-ils aujourd’hui intérêt à l’instauration d’un régime fasciste ? Avec, ou sans Le Pen ? Pour contrôler les gens – tout en donnant l’illusion d’une démocratie – les institutions autoritaires de la Vème République suffisent …
Pour le moment …

Avec André, au sujet de l’article du Monde Diplomatique : L’Art du coup d’Etat.

Palestine-Israël – Et David devint Goliath …

Publié le 17 mai 2021

Avec Olivier Pironet, journaliste du Monde Diplomatique et responsable d’édition de Manière de Voir.

1948 : Création de l’Etat d’Israël. Cette colonisation de la Palestine par des Juifs a été accélérée par le choc de la découverte des crimes nazis.

2018 : Commémoration des 70 ans d’Israël. Dans nos médias dominants, il n’a guère été question du long calvaire des Palestiniens, colonisés, chassés de leurs terres et opprimés… notamment au nom de fables religieuses sans fondement…

A voir et à écouter : Rap News : The Juice Media.com. Première diffusion : Juin 2018.

Congrès de Tours de 1920 – Episode 4 – Avec l’historienne Annie Lacroix-Riz – Les 21 conditions des bolcheviks

Publié le 11 janvier 2021

Décembre 1920Salle du manège à Tours : Prolétaires de tous pays, unissez-vous !

Fondée en 1889, la IIème internationale a échoué. Elle rassemblait des courants trop opposés les uns aux autres :

Des socialistes de gauche et de droite : Des révolutionnaires. Et des « réformistes », dont certains corrompus qui collaborent avec le patronat, notamment pendant la Grande Boucherie de 14-18. Ou pour le massacre de la révolution Spartakiste.

Juillet 1920 : Les bolcheviks créent la IIIème Internationale communiste, qu’ils entendent diriger. Pour y adhérer, les partis communistes de tous les pays doivent obéir à 21 conditions des bolcheviks. 21 conditions pour filtrer les socialistes réformistes, mous … ou collaborateurs de la haute bourgeoisie industrielle et financière …

Au Congrès de Tours de 1920 : Une majorité de délégués de la SFIO choisit de suivre les bolcheviks. Cette majorité conserve l’Humanité, et créera le Parti Communiste français.
La minorité qui refuse le diktat de Moscou conserve la SFIO … ancêtre du PS … La CGT se scindera aussi, peu de temps après …

Avec Annie Lacroix-Riz, Professeur émérite à l’Université Paris VII.

Histoires de voeux présidentiels – 1968-1981

Publié le 28 décembre 2020

Giscard vu par le dessinateur Solé dans le journal Pilote en 1977.
Champion de la grande bourgeoisie louis-philipparde, membre d’une famille de collabos « descendant de Louis XV » (par les soubrettes), l’aristocratique Giscard fait basculer la France dans l’ultra-libéralisme … Notre ami André raconte ces sinistres années là …