Une émission sans larmes de crocodile pour Charlie… Et avec du Choron !

Publié le 12 janvier 2015

Autour des articles du Monde Diplomatique :

PCF : Parti Communiste Français : Comment un appareil s’éloigne de sa base.

USA : Pour les afro-américains, amer bilan d’une présidence noire.

Cuba : La fin du plus long embargo de l’Histoire ?

10 thoughts on “Une émission sans larmes de crocodile pour Charlie… Et avec du Choron !”

  1. Un instant de silence radiophonique, ça passe bien aussi…
    Penser à Choron en ce moment n’est pas inutile car nos médias et réseaux préférés n’en parlent pas beaucoup.

    En plus c’est super intéressant d’entendre Daniel, merci à lui (enfin à vous tous, quoi)

  2. …Comment, vous, un Professeur d’histoire, pouvez faire cet amalgame ?

    « romanichel du romani (Romani = homme, tchel = peuple). Le terme Rom a été adopté par l’Union Romani International en 1974 . Il faut noter que les médias roumains, en particulier, préfèrent l’utilisation du terme « rrom » à celui de « rom » afin d’éviter toute confusion entre les Roms et les Roumains (étant donné que roumain se dit român), deux peuples pourtant différents aussi bien historiquement que culturellement mais souvent confondus à tort en Europe occidentale notamment. »

    Es pour retenter une sédentarisation ?…
    Bonne journée

  3. Haha a la 34ème minute (et 30 secondes) je me suis demandé si je n’étais pas sur RTL avec Bouvard ^^ Très sympathique ces rires bien gras!

    Sinon très bonne émission comme d’hab

  4. Très intéressant, bien que je ne partage pas du tout la position d’André sur les pays socialistes en général, l’URSS en particulier et l’allusion au « totalitarisme », concept dépourvu de toute valeur scientifique.

    Je suis tout à fait d’accord avec Philippe sur la peur de l’URSS, bonne conseillère du patronat, mais pas du tout sur la thèse « donnons-leur tout » : c’est une classe ouvrière organisée, par le parti communiste et la CGT des « unitaires » qui a obtenu, et de haute lutte, satisfaction à bon nombre de revendications, la CGPF devenue CNPF, ne « donnant » rien du tout (il n’est que de voir ce qui s’est passé dans l’entre-deux-guerres, sous l’Occupation et peu après la Libération).

    Mouvement ouvrier révolutionnaire national et mouvement international communiste, URSS en tête, ont efficacement cumulé leurs effets jusqu’à leur défaite provisoire sous les coups de boutoir d’une crise systémique.

    Car finalement, la chute de l’URSS et l’affaiblissement des partis communistes ont été une des conséquences de ladite crise, tout comme celle de 1873-1914 renforça considérablement le réformisme dans les pays du « centre » impérialiste, avant que la guerre impérialiste qui en fut le résultat n’entraînât de vastes craquements, dont la révolution dans l’empire russe et la naissance de l’URSS.

    Salut à tous et bonne année combative,
    Annie

  5. Commentaire en cours d’écoute…
    Marchais était percutant, avec une certaine arrogance et une rhétorique certes pas aussi ampoulée que ses adversaires, mais efficace. Il leur faisait peur, et c’est ce que ne fait plus la classe ouvrière/employée avec ces pâles Besancenot, Poutou, sans parler de Laurent aussi crépusculaire que son parti, et prêt à toutes les alliances, oui, pour garder des places d’élu. Ainsi, chez moi, le PCF s’est allié avec le PS sur les promesses de revoir les choses qui fâchait – l’eau à « démondialiser », les services publics trop vendus au privé…Sans évidemment que le candidat PS s’engage à rien de concret, et encore moins d’écrit. Me l’a avoué un membre du PCF à qui je demandais pourquoi son parti avait pris fait et cause pour un dinosaure aux quatre mandats succesifs, géronte refusant la mort et l’anonymat.
    Par ailleurs, je suis évidemment d’accord avec les causes de la bérésina du PCF, mais je crois que la tendance des élus à penser à leur carrière est de bien moindre importance que le pilonnage incessant et universel de la droite sur tous les médias. Pilonnage qui ne cesse, il suffit d’écouter C dans l’air et autres bouillasses, de RMC à France-Culture sus aux Rouges. A l’échelon mondial on a d’ailleurs quelque chose qui devrait, peut-être, susciter une émission, l’anti-communisme des primates US s’exprimant à fond avec l’Ukraine, où la nomination de trois éminents issus directement des USA, à la tête de l’Ukraine, ainsi que la volonté émergente d’armer les « loyalistes » nous mène tout droit à une troisième guerre mondiale.
    To follow…

    Pro-verbe : qui aime bien châtie bien…

Laisser un commentaire