3 thoughts on “Radio Manif – Loi Sécurité Globale : Floutage de gueule !”

  1. Le boulot de contre-enquête que Disclose vient de révéler sur la mort de Mme Zineb Redouane, l’analyse de la vidéo de circulation sur l’arrestation ahurissante de la voiture de Paul et ses copains qui ont essuyé des tirs de flingue pour une suspicion de vol (finalement fausse), Michel Zecler évidemment…
    Les exemples de nécessité impérieuse des vidéos publiques par et pour les citoyens abondent déjà.
    Tout comme les projets de loi pour que cela disparaisse. Ce texte 24 est dans la continuité d’une longue série dictatoriale.
    Exemple qui me concerne parmi d’autres : Nous les militants animalistes avons déjà alerté (dans un fort vent de face) sur d’autres propositions, votes et adoptions de lois liberticides spécifiquement anti-lanceurs d’alerte, et notamment la mise en place de la cellule de gendarmerie « Demeter » (collaboration entre gendarmerie nationale et FNSEA, montrée du doigt par la ligue des droits de l’homme depuis juin-juillet 2020) justement spécifiquement contre le boulot de ces « véganes éternellement extrémistes et vitrinophobes », notamment des associations comme L214 dont les vidéos sont de plus en plus louées (même par des ministres), alors que dans le dos on verrouille ce qu’il faut pour rendre ces mêmes militants hors la loi et « terroristes ».
    Tout comme une loi sur la restauration scolaire, passée encore plus en douce il y a des années et rendant les écoles responsables de la non dénonciation de « maltraitance », et spécifiquement d’enfants ne mangeant pas viandes, poissons et oeufs… loi qui fait suite au décret et arrêté du 30 septembre 2011, sur recommandation du GEMRCN qui est un groupement marchand de la restauration, et non médical ni social.
    Aujourd’hui il ne faut plus chercher à qui profite le crime, mais à qui profite la loi…
    Et comme d’habitude, je recommande la lecture de « La force de l’ordre » de Didier Fassin, étude anthropologique de l’organisation des polices, démarré durant le début des émeutes de 2005 jusqu’en 2007, livre dont l’avant propos seul est déjà absurde de violence gratuite injustifiable.
    Toutes les couches exploitées (on se doute bien que les grands patrons ne se surveillent pas entre eux) de la société sont concernées, c’est une vigilance que chaque jours, et la remontée du replis national (qui peut se comprendre) ne va surement pas aider à faire que ces dérapages textuels liberticides fondent d’eux-même l’été prochain…

    J’oubliais les témoignages de plus en plus nombreux d’agents et ex agents de police et gendarmerie, désabusés, qui partent, démissionnent, s’indignent, et dont leur propres termes qualifient les violences perpétrées par leurs collègues de « blessures de guerre ». Je ne sais pas ce qu’il faut de plus pour parler de guerre civile.
    Nous devons retisser le lien citoyen et humain avec les employés de l’ordre (dont la porte parole de leur mal être s’est donnée la mort il n’y a pas si longtemps), car leurs patrons et ceux qui les paient restent les gens. Ne laissons pas aux ayant pouvoir le plaisir de nous regarder nous taper entre nous…

  2. v3nom7
    Tu cites l’exemple de « DEMETER » comme liberticide, mais il faut quand même être honnête et reconnaître que si les extrémistes animalistes (appelons-les par leur vrai nom) n’avaient pas usé de violence (ce qui en dit long sur leur niveau de réflexion quant au sujet du « bien-être » animal), cette cellule n’aurait jamais vu le jour.
    Aujourd’hui, l’État et la FNSEA dispose d’un outil répressif contre tout opposant à un projet capitaliste et productiviste, qu’il soit agricole ou industriel et cela offert sur un plateau d’argent par des groupuscules de petits-bourgeois névrosés se cherchant un combat afin de justifier l’utilité de leur existence.

    L’Action animaliste – ou comment saloper le travail de fond entrepris depuis des années par des syndicats, des associations et des militants écologistes ( des vrais, ceux-là ! ), pour la défense et la promotion de l’agriculture paysanne, de l’élevage paysan, d’un modèle de société autogérée et de la vie en milieu rural.

    Et reconnaître que L214 est loué par des ministres nous renseigne enfin définitivement et objectivement sur son objectif.

  3. Perso moi l’animalisme je trouve ça débile aussi, je suis pour un monde paysan (non industriel quoi..) vivant dignement de son activité animale et/ou végétale pour peu qu’elle soit bénéfique pour tous.

    Mais là, v3nom7 tu entérine donc le diviser pour mieux régner ?! Si on te ponds un loi de flicage type bracelets, écoute, « juste pour les pédocriminels » tu applaudis ? Par ce que ta morale l’accepte? Qu’est ce qui te dit que ça va pas s’appliquer à ta manière de militer tant « végane » soit elle à tes yeux (petite boutade.. ; )

    N’oublie pas que demeter c’est un systeme de milice un peu comme voisin vigilants, qui s’applique DEJA aux autres militants plus paysans comme les zad par exemple. (même si ta religion interdit le zadisme, tu vois ce que je veux dire ? 😉

Laisser un commentaire