Game of Thrones – De l’Histoire à la série – Episode 1/2 – De Spartacus… aux tondues de 1944

Publié le 6 novembre 2018

Humiliation publique de Cersei Lannister dans Game of Thrones …  Et femmes tondues en 1944…

Dans son nouveau livre, –  Game of Thrones – De l’Histoire à la série – , notre ami le prof d’Histoire-Géo Cédric Delaunay recense des faits, des lieux et des personnages historiques qui ont inspiré cette fiction :

Du mur d’Hadrien… au mur du Nord…   De la révolte de Spartacus… à celle de Daenerys…   De l’assassinat de César… à celui de John Snow…

Dans Game of Thrones, les Noces Pourpres voient le massacre des convives d’un banquet. L’Histoire réelle regorge de telles tueries…

Game of Thrones peut aussi évoquer des événements historiques… qui n’ont pas inspiré l’auteur. Par exemple, devant l’humiliation publique de Cersei, un téléspectateur français peut penser… aux femmes tondues en 1944…   L’épisode suivant est ici.

Game of Thrones – De l’Histoire à la série – Episode 2/2 – De la secte des assassins… au dieu multiface

Publié le 5 novembre 2018

Illustration du Livre des merveilles de Marco Polo (vers 1410) : Vieux de la montagne (chapeau-rouge) dans son faux paradis.

Toujours avec Cédric Delaunay et son nouveau livre : Game of Thrones, de l’Histoire à la série…    L’épisode précédent est ici.

Une Histoire de la Grèce

Publié le 1 octobre 2018

Drapeau ceinture Grèce générale

La semaine prochaine : Emission avec Yannis Youlountas, auteur du documentaire « L’Amour et la Révolution », à voir gratuitement sur internet.

Dans son film, Yannis montre une galaxie de luttes essentiellement menées par des anarchistes dans la Grèce de 2018 : Organisation de soupes solidaires. Dispensaires médicaux de rue. Autogestion de lieux d’accueil pour les migrants réfugiés. Combat contre les fascistes…
Cette semaine : Une rapide Histoire de la Grèce contemporaine. Avec l’article du Monde Diplomatique : « Il nous faut tenir et dominer Athènes »  : 1944 : Par peur des communistes, alors majoritaires en Grèce, les Britanniques désarment les résistants grecs. Et réarment les milices fascistes et autres collaborateurs des nazis… 1967 : Les USA remplacent les Britanniques, et la CIA instaure la dictature des colonels qui dure jusqu’en 1974

2015 : Election d’Aléxis Tsípras, de la coalition de gauche anticapitaliste Syriza. On aura alors pu être assez naïfs pour croire que la Grèce allait connaitre une réelle politique de « la vraie gauche ». Mais Tsipras abdique très rapidement devant les banquiers européens, et poursuit la purge austéritaire qui continue à plonger le peuple grec dans une épouvantable pauvreté… La Grèce est-elle aujourd’hui à la veille d’une insurrection populaire ?

Compiègne-Royallieu – Episode 1/2 – 1941-1944 – Un camp nazi en France

Publié le 4 juin 2018

Royallieu-2015Rediffusion de reportage réalisé en 2015, à l’occasion de la disparition fin mai 2018, de Fernand Devaux, résistant-déporté, qui, – dans le second épisode -, raconte les circonstances de son incarcération à Royallieu, avant Auschwitz

De 1941 à 1944, 50 000 personnes sont emprisonnées au camp de transit et d’internement de CompiègneRoyallieu, antichambre française des camps de concentration nazis.

Parmi ces prisonniers : des juifs, mais surtout des communistes, syndicalistes, résistants de tous bords, réfractaires au STO, soldats évadés, droits communs…

Histoire tombée dans 60 années d’oubli, jusqu’à création en 2008 du Mémorial du camp de Royallieu qui célèbre ses dix années d’activité. Visite avec Anne et Raymond

– Merci aux copains de Radio Graf’Hit – 94.9 à Compiègne !

Compiègne-Royallieu – Episode 2/2 – 1940-45 – Des camps français… aux camps nazis… Une Histoire de Fernand Devaux, dit « Nounours »

Publié le 3 juin 2018

Fernand Devaux-1940-2015Fernand Devaux est mort le 30 mai 2018. Nous l’avons rencontré en 2015.

Comment ce jeune Français – non juif –  se retrouve-t-il à Auschwitz ?

Années 30 : L’Europe est couverte de dictatures.

France et Angleterre favorisent volontairement la montée en puissance des régimes fascistes : Italie, Espagne… Et l’Allemagne nazie qu’on laisse se réarmer et manger ses voisins… « Plutôt Hitler que le Front Populaire ! » est le cri de guerre de certains riches, terrorisés par les conquêtes sociales de 1936. Un an avant le Pacte Germano-soviétique de 1939, France et Angleterre signent avec Hitler un accord de non-agression : Les Accords de Munich de 1938, qui scellent l’abandon de la Tchécoslovaquie aux nazis. France et Angleterre abandonnent également la République Espagnole et la Pologne. On connait la suite…

Dès 1938, la France se couvre de dizaines de camps où les autorités parquent des civils : Allemands anti-nazis. Et 450 000 Républicains Espagnols qui fuient Franco…

A la « Drôle de guerre » succède une bien étrange défaite… Pour Fernand, jeune ouvrier syndicaliste, la Résistance commence dès 1938, avant même que la première botte nazie ne foule le sol français. Fernand a 18 ans en 1940…

Arrêté et détenu par des Français dès 1940, Fernand est l’un des 50 000 prisonniers passés par le camp de Royallieu à Compiègne.