Manuels scolaires – Histoire ou propagande ?

Publié le 16 septembre 2019

Il y a encore peu de temps, l’école de la République enseignait la supériorité de la « race blanche ». Ci-dessus : Une planche de dictionnaire.
Notre ami André a enseigné l’Histoire-Géo pendant toute une carrière. Malgré les réformes successives, malgré la hiérarchie, malgré l’idéologie capitaliste instillée dans les programmes scolaires… André a tenté de transmettre une Histoire honnête, parfois très éloignée des analyses officielles…

Les programmes et manuels scolaires seraient-ils des outils de propagande ?

L’enseignement de l’Histoire selon l’Education Nationale est-il compatible avec l’éthique de l’historien ?

Il y a-t il une volonté délibérée du pouvoir de saboter l’enseignement de l’Histoire ?  De faire de nous un peuple sans passé, flottant dans un éternel présent… sans avenir ?

On vous le dit souvent : On ne peut pas savoir où l’on va… si l’on ne sait pas d’où l’on vient… Faire de l’Histoire, c’est faire de la politique au présent !

Première diffusion : 2012.

Play

2 thoughts on “Manuels scolaires – Histoire ou propagande ?”

  1. Merci pour ce podcast très instructif.
    Durant l’émission, ce cher André nous parle d’un documentaire diffusé sur Canal+ il y a une dizaine à propos des origines de la Ve République.
    Serait-il possible d’obtenir plus d’info sur ce documentaire ? (son titre et éventuellement où le trouver ?)
    Merci pour tout.

    Réponse : L’émission à laquelle André fait référence s’intitule « Les coulisses d’un coup d’état »,
    documentaire Canal + / Nova de Christophe Nick et Pierre Péan.

  2. Salut à vous chers camarades !

    Merci de me rendre toujours un peu moins con. De me réconcilier – tout en me faisant m’en passionner – avec l’Histoire qu’on m’a si mal enseignée.

    C’est intelligent, intelligible, drôle et fraternel.
    Comme l’exprimait Bégaudeau en parlant de Lepage autrefois sur (sillon-) Inter (-fessier), il est parfois possible de trouver des amis avant même de les rencontrer grâce à internet, quand cet endroit devient un lieu d’expression de qualité.

    Longue vie à vous!

    Amicalement, de Bretagne,

    Julien.

Laisser un commentaire