Histoire française de l’étranger – Episode 1/2 – Du Moyen-âge à 1914

Publié le 19 octobre 2015

Etrangers fichésEn France, l’étranger n’a pas toujours été celui qu’on croit… « Etranger » : une notion qui bouge avec le temps.

Avec l’historien Cédric Delaunay.

Histoire française de l’étranger – Episode 2/2 – De 1914 à nos jours.

Publié le 18 octobre 2015

Pithiviers-1941-1944-Un camp françaisQui sont ceux qu’on appelle « les étrangers », notamment entre 1940 et 1944 ? …

Pas les « bougnoules » d’aujourd’hui. Ni les « ritals », « portos » et autres « polaks » d’avant-hier… Par contre juifs et gitans semblent être indémodables…

Avec l’historien Cédric Delaunay, on voit que le régime de Vichy n’était pas un « accident de l’Histoire »…

17 Octobre 1961

Publié le 17 octobre 2015

L’une des nombreuses pages sombres de l’Histoire de la Vème République.

1961 : la Guerre d’Algérie s’est depuis quelques années exportée en métropole.
17 Octobre : Sous direction du Préfet ex-collaborateur Maurice Papon, la police parisienne réprime sauvagement une manifestation pacifique.
Des dizaines de meurtres… Tabassages. Noyades. Tortures… En plein Paris.
Et cinquante années de silence sur un crime d’Etat parmi d’autres, commis au nom de la République du peuple français.
Une Histoire qui nous parait absurde aujourd’hui, alors que la société française a bien changé.
Ces absurdités peuvent pourtant apparaitre quand est pays est plongé en guerre, civile ou pas.
Avec des témoignages piqués dans les émissions dédiées au 17 Octobre 61 dans Là bas si j’y suis.
(Génial programme odieusement viré de France Inter qui est vraiment devenue une radio de merde).

1914-1918 – La grande boucherie

Publié le 11 novembre 2014

18 millions de morts. 20 millions de blessés… Préparation de 39-45 et de ses 62 millions de morts…
Comment les crises du capitalisme provoquent les guerres.
Dessin : Tardi : « C’était la guerre des tranchées« .

Sarko zy end – Part 2 – Année 2007

Publié le 27 avril 2012

2ème partie : 2007/2008 : De l’érection à casse toi pauv’con. Courage, fillon !