Fascisme. Et fachisme. Instrument de la bourgeoisie. Hier comme aujourd’hui.

Publié le 25 novembre 2019

Caricature antifasciste de 1934.

Au delà des divers folklores fachos. Fascisants. Fascistoïdes…
Quelle que soit la couleur de la chemise, brune ou noire…
Le fascisme est un outil de l’oligarchie financière pour conserver son pouvoir et son fric.
Voire, pour accroitre son pouvoir et faire encore plus de fric.
L’occupation nazie fut par exemple une bonne affaire pour bien des entreprises françaises.

Comment les riches parviennent-ils à se faire soutenir par des pauvres, victimes du capitalisme ?
En leur promettant du social et du national.
Et leur en désignant des boucs émissaires…

En bon français, fascisme s’écrit aussi fachisme.
L’orthographe à l’italienne laisse supposer que le fachisme n’aurait pas d’origines françaises. Or, la France est l’un des berceaux du fachisme : Boulangisme de la fin du XIXème. Puis anti-Dreyfus


Autour des articles du Monde Diplomatique avec les copains profs d’Histoire-Géo :

Le franquisme déchire toujours l’Espagne.

Comment Matteo Salvini a conquis l’Italie.

A écouter : Autres émissions sur fascisme et oligarchie financière.

Play

Le Brésil est-il fasciste ? … Les gilets jaunes sont-ils des chemises brunes ?

Publié le 26 novembre 2018

Autour de l’article du Monde Diplomatique.
Comme dans les années 1920-1930, au Brésil comme ailleurs… quand l’illusion démocratique ne fonctionne plus, la bourgeoisie peut recourir au fascisme.

En France, les médias présentent les gilets jaunes… comme des chemises brunes…

Signe que l’oligarchie financière redoute cette incontrôlable jacquerie, véritable révolte populaire contre une nouvelle injustice fiscale.

En 1789, c’est une injustice fiscale qui déclencha une certaine révolte…

Play