Guy Bedos

Publié le 1 juin 2020

2011 : Cette rencontre avec Guy Bedos laissera le souvenir d’un humaniste sincère.

Très sympa.

Bienveillant …

Faux misanthrope, Bedos aimait les humains.

Il avait emprunté cette formule à son ami Jacques Brel :

« J’ai mal aux autres ».

Il restera un éternel révolté par toutes les injustices et bêtises affligeant l’humanité … 

Balade au potager de l’occupation – 2/2 – Topinambours et doryphores

Publié le 11 mai 2020

Que cultiver en priorité dans un potager quand l’époque est à la pénurie ?

Avec l’historien Cédric Delaunay, et des jardiniers de La Gloriette (Tours-37) : Joël et Simon. Première diffusion : 2014.

Une Histoire du 1er mai

Publié le 27 avril 2020

Slogan également valable pour : Retraite, école publique, allocations familiales, planning familial, etc…

Le 1er Mai n’est pas né en URSS, ni en Corée du Nord…

Le 1er Mai est né en 1886 … aux Etats-Unis !
Car les USA ont été une terre de grandes luttes sociales, notamment menées par des militants socialistes, anarcho-syndicalistes… Férocement réprimés pendant des décennies…

Hitler, puis Pétain volent le 1er mai à la classe ouvrière pour en faire une fête. Non pas une fête des travailleurs.
Mais une fête du travail, qui s’appelle toujours ainsi aujourd’hui.

Culte de la soumission au travail et au capitalisme,
plus que jamais d’actualité…

A écouter : Notre série Histoire des conquis sociaux.
A voir absolument sur ARTE : l’excellente série Le temps des ouvriers.
A voir et revoir et re-revoir : Ni dieu ni maître, une Histoire de l’anarchisme.

Ecologie – Entre nos bagnoles, nos téléphones portables… ou l’avenir des enfants… Que choisirons-nous ? … Bagnoles et portables bien sûr ! … Fin du débat ?

Publié le 24 juin 2019

Présidentielle de 1974 : Les gens se sont beaucoup moqués de René Dumont, tout premier candidat écolo qui avait osé expliquer que l’eau, si précieuse et si fragile, est indispensable à la vie.

Le seul vrai combat que l’humanité doit désormais gagner se livrera contre nos mortifères pulsions consuméristes et capitalistes.

Notre dernier combat, c’est l’écologie. Ecologie respectueuse de notre biotope : De l’eau, de l’air, des sols, des végétaux… Ecologie respectueuse de tous les animaux, humains y compris. Car nous sommes devenus des bêtes dégénérées qui se croient au dessus des autres formes de vie.

Notre planète en a vu d’autres. L’ère des humains n’est qu’une toute petite étape de l’histoire de la terre, qui a aussi connu le règne des dinosaures. Pour le moment, l’humanité dominée par la cupidité capitaliste fait tout pour disparaître elle aussi. Allons-nous vers une prise de conscience universelle qui ne peut commencer que par la fin du capitalisme ?

Car l’écologie ne peut être qu’anticapitaliste. C’est pour faire quelques profits à court terme qu’une poignée d’humanoïdes nuisibles font piller et saccager notre planète. Scier la branche sur laquelle nous sommes assis.

L’écologie soit-disant « compatible avec l’économie de marché » ? : Une escroquerie. Tout comme la fable d’un « bon capitalisme raisonnable ou raisonné » qu’on raconte chez EELV et autres Tartuffes verdâtres ou colibris naïfs qui se pensent écolos lorsqu’ils se contentent d’aller à l’AMAP en vélo pour chercher leurs courgettes bio. Ce qui est déjà bien… mais ne suffira pas…

Première diffusion lors de la fumisterie de la COP 21 de 2015, autour du dossier du Monde Diplomatique : Comment éviter le chaos climatique ?

Fake news : « Les extrêmes se rejoignent »

Publié le 6 mai 2019

Autour des articles du Monde Diplomatique :
Les extrêmes se rejoignent : De 1789 à nos jours : Petite Histoire d’une absurdité devenue un lieu commun. Comment faire passer l’extrême-gauche pour l’extrême-droite ? Les communistes pour des nazis. Mélenchon pour Le Pen… Objectif : Viser à un « juste-milieu », un « centre »… qui est évidemment à droite…
Fake News : Le plus gros bobard de la fin du XXème siècle : Les plus gros fabricants de fake-news sont les états. Exemple : Les supposées armes de destruction massive de Saddam Hussein, mensonge qui permit aux USA de faire la guerre d’Irak de 2003. Ou, en 1999, comment l’OTAN diffusa de fausses nouvelles pour guerroyer en Yougoslavie…
Les fake-news peuvent aussi masquer d’authentiques complots
A étudier : Carte du Monde Diplomatique : Médias français, qui possède quoi ?