La Commune de Paris – Episode 3 – 1870-1940 – Le choix de si étranges défaites

Publié le 10 mai 2021

Guerre de 1870 : Trahison du Maréchal Bazaine, qui livre notamment Metz aux Prussiens.
1940 : Trahison du Maréchal Pétain. Même logique de classe : Quand les riches ont peur, ils pleurent dans des bottes étrangères. Prussiennes. Allemandes. Américaines. Ou les deux.

Quand elle se sent menacée par le peuple français, la bourgeoisie française a pour habitude de demander de l’aide à l’étranger.

1860-1870 : Napoléon III accorde quelques droits à la classe ouvrière. Ce qui effraie la bourgeoisie.
1870 : Pour conforter son pouvoir, Napoléon III déclare la guerre à la Prusse. L’armée française est commandée par le Maréchal Bazaine, pour qui le danger n’est pas l’envahisseur prussien, mais la classe ouvrière française. Trahison de Bazaine … Cette même logique de classe est à l’oeuvre dès les années 1920, avec la trahison de Pétain qui aboutit en 1940

Car comparé à l’impérialisme allemand ou étasunien, l’impérialisme français est faible. Notamment à cause de ce peuple français parfois très remuant …

Avec l’historienne Annie Lacroix-Riz, Professeur émérite à l’Université Paris VII.

1871 – La Commune de Paris – Episode 2 – Populaire. Patriotique. Révolutionnaire.

Publié le 3 mai 2021

Dessin de Tardi : A lire : Sa série « Le cri du peuple« .

1870 : La France perd lamentablement la guerre contre la Prusse. Il y a eu trahison dans l’état-major français. Napoléon III fuit. Fin du Second Empire. La bourgeoisie proclame la Troisième République et installe son gouvernement à Versailles. Les armées prussiennes cernent la capitale. Mais le peuple parisien résiste, et en mars 1871, proclame la Commune et son programme révolutionnaire.
La bourgeoisie française est plus effrayée par les Communards que par les Prussiens. Fin mai, une armée versaillaise écrase la Commune, avec l’aide de l’envahisseur prussien … Massacre de plus de 20 000 personnes, – hommes, femmes, enfants – , soit infiniment plus de victimes que la Terreur de 1793 n’en fit à Paris.
En 1871, comme en 1940, le populo est patriote, quand la grande bourgeoisie trahit la nation, avec complicité étrangère. L’oligarchie financière tente depuis d’étouffer le souvenir tabou de la Commune … dont on ne parle ni à l’école, ni dans les médias …

Avant la Commune de Paris – Episode 1 – 1789-1870 – Révolution capitaliste

Publié le 25 avril 2021

Caricature de Daumier : 1870 : Fin du Second Empire de Napoléon III.

Elu Président de la Seconde République en 1848, Louis Napoléon Bonaparte fait un coup d’Etat en 1852. Il devient l’empereur Napoléon III. Il confirme son putsch avec des simulacres de plébiscites, devenus « bibiscites » dans cette caricature.


Avec ce Second Empire, la bourgeoisie conforte le pouvoir qu’elle a conquis avec la Révolution de 1789. Mais en 1870, Napoléon III déclare la guerre à la Prusse. Trahison dans l’état-major français, comme en 1940. Débacle française. Les Prussiens envahissent la France. Napoléon III fuit. Fin de l’Empire.


Création de la Troisième République, dont le gouvernement s’établit à Versailles. Paris est cernée et résiste aux prussiens : Résistance patriotique. Mars 1871 : Création de la Commune de Paris, expérience socialiste, anarchiste … Effrayé par son propre peuple, le gouvernement bourgeois de Versailles s’entend avec les Prussiens pour en finir avec les communards. Paris est cernée par les Prussiens, et sera attaquée par des Français.


L’armée des Versaillais qui écrase la Commune en mai 1871, est essentiellement composée de paysans comme ceux du dessin. Paysans parfois petits propriétaires depuis 1789, devenus réactionnaires, et auxquels on fait croire que les communards partageux vont leur prendre leurs terres …


La grande bourgeoisie manipule du populo des campagnes pour écraser du populo de la ville. Au moins 20 000 morts à Paris …

Des habitants de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes – 5/6 – Vive la « commune du bocage » !

Publié le 25 juillet 2017

Rencontre avec « un Camille » qui vous raconte avec amitié et confiance sa vision de la ZAD :

« Micro-société » sans Loi, sans police, sans HP… fondée sur la discussion constante entre les différents collectifs. Cette organisation n’est ni facile, ni idyllique, ni parfaite… mais cela fonctionne pourtant depuis maintenant des années. En témoignent par exemple les tonnes de nourriture produites sur cette bande du superbe bocage nantais. Petite île de lumière dans la nuit fasciste qui tombe sur nous.

« Démocratie horizontale » ? Sur la ZAD on n’aime pas trop les grands mots depuis longtemps galvaudés par des voyous en costume qui nous mentent, nous trahissent, nous mènent à notre perte. Sur la ZAD, il est pourtant parfois question d’anarchisme, de commune, voire même… de communisme

Lutte joyeuse pour la vie. Contre la mort par destruction capitaliste. Car ici on combat non seulement contre ce projet d’aéroport inutile, mais aussi contre son monde fasciste de pollution et de corruption…

Lutte pleine de symboles et d’humour. Quand par exemple les autorités organisaient en juin un vrai-faux « référendum », sur la ZAD, l’action était de refaire un dôme. Voir Photo de Valk.

Les autres épisodes de cette série sont ici.

Notre Dame des Landes – ZAD – Zones à Démocratie ? La Commune dans le bocage ?

Publié le 5 mars 2016

ZAD-Non c'est nonRetour sur la manifestation à Notre Dame des Landes du 27 février 2016.

ZAD : Zone à Défendre. Et aussi Zone à Démocratie ? Où s’imagine et se crée une société respectueuse de l’humain et de la terre. Où le fric ne fait pas la loi…

Or, cet aéroport inutile est l’un des nombreux Grands Projets Inutiles Imposés qui massacrent l’héritage des enfants : Incinérateurs, centres d’enfouissements de déchets nucléaires, lignes à très haute tension, gaz de schiste, fermes à mille vaches, TGV, autoroutes…

Plus qu’une simple jacquerie, plus qu’un dernier bastion d’une « vraie gauche », -alors que partis, syndicats et mouvements sont atomisés-, Notre Dame des Landes réinvente la roue de la politique et nous pose les vraies questions sur le monde que nous souhaitons.

A écouterSérie de reportages sur la ZAD.

A lire et à voir : « NDDL : La fabrication d’un mensonge d’Etat »Françoise Verchère.

« Défendre la ZAD » – Collectif Mauvaise TroupeA voir aussi :  Constellations.boum.org.  Zone à Défendre.  ACIPA.