Antipasse – Antivax : La grande bouillasse

Publié le 1 novembre 2021

Bon. Depuis un an et demi, on ne vous a presque pas parlé de l’épidémie et de ses conséquences. Nous ne sommes ni médecins, ni épidémiologistes. Et quand on ne sait pas, on la ferme.

Mais avec les copains profs d’Histoire-Géo, on aborde enfin le sujet. Parce qu’on en entend des conneries ! Il y a d’abord eu celles de ce gouvernement d’incapables, qui, depuis le début, dit et fait n’importe quoi. Normal que des gens soient furieux et perdus. Et depuis cet été, il y a cet amalgame stupide entre antipasses et antivax : Deux sujets pourtant bien distincts. Cristallisés par ces indéchiffrables manifs du samedi où se mélangent tout et son contraire.

Cette émission n’a pas attendu la COVID pour dénoncer les flicages de toutes sortes. Nous sommes donc évidemment très inquiets du passe sanitaire.
Mais ce flicage au QR-Code, on le doit aussi aux antivax qui fournissent au gouvernement un prétexte pour nous fliquer.

Ce flicage, on le doit aussi aux hordes de zozos qui se découvrent spécialistes du COVID et des vaccins… sans jamais avoir étudié la médecine…

Autour des articles du Monde Diplomatique :

Passe sanitaire et impasse des libertés.
Vaccinoscepticisme dans l’ascenseur.

22 thoughts on “Antipasse – Antivax : La grande bouillasse”

  1. Bonjour JBD,
    J’écoute toutes tes émissions depuis plusieurs années, mais, je ne suis pas du tout d’accord avec ton commentaire sur « Mais ce flicage au QR-Code, on le doit aussi aux antivax « , le pass sanitaire a été décidé non pas par le gouvernement mais c’est une directive de l’UE datant du mois de septembre 2019 bien avant que l’on parle du covid 19 « https://coroinfo.wordpress.com/2021/01/16/europe-prepare-son-passeport-vaccinal-depuis-2019-pour-2022/ ».
    De plus je ne suis pas antivax seulement je pense qu’il était du devoir de nos représentants syndicaux ou politiques de gauche de réagir fermement à la privation de liberté et ce chantage à l’emploi d’une catégorie de Français qui devenaient de surcroits des citoyens de secondes zone.
    J’ai été désolé de constater dans les  » manifs du samedi où se mélangeaient tout et son contraire », que les partis et syndicats dit « de gauche » se bouchaient les nez pour ne pas se mélanger avec des gens qu’ils n’aimaient pas.
    Donc au non de « je ne veux pas faire valoir philipo je ferme ma bouche et je me laisse imposer un système liberticide.
    Je n’aime pas philipo pas plus que tout ce qui ressemble à l’extrême droite mais lorsque de bons copains n’ont pas voulu manifester car c’était soi-disant « faire le lit de l’extrême droite » ça m’a démoli….
    Dans ces manifs j’y ai rencontré des gens de tout bord vaccinés ou non qui se battaient d’abord pour la liberté, et j’ai été désolé de ne pas rencontrer des gens de la FI, cette FI qui revendique haut et fort d’être les grands défenseurs des plus démunis. Ainsi une aide-soignante ou une infirmière qui est obligée de se faire injecter « un produit qui nous le constatons de plus en plus ne sert à rien », perd son boulot et n’a même pas le droit au chômage, mérite quand même un peu plus de solidarité que des attitudes politicardes de bas étage.
    Bien cordialement à toi
    Lionel

  2. libre à vous de prendre : perrone, raoult, henrio-caude, … pour des idiots, libre à vous de pas voir de liens d’intérêt, de ne pas voir les morts imputables (ema, vaers) ; cette fois ci je ne suis pas d’accord avec vous ! Ah oui, sur orwell, j ai trouvé cela : https://histoireetsociete.com/2020/09/15/george-orwell-la-lutte-contre-le-totalitarisme-de-la-cia/ , ce n est peut être pas si clair que vous le pensez ! Je ne suis pas anti vax, j ‘ai tous mes vaccins obligatoires et même plus (service militaire oblige) mais je suis contre cette injection expérimentale à ARN !

  3. Bonjour à tous, bonjour JBD, bonjours aux amis profs d’histoire-géo!
    Ca fait vraiment plaisir de vous entendre, j’espère de tout mon cœur que vous continuerez à nous régaler de vos émissions éclairantes sur bien des points.

    Néanmoins je suis, pour la première fois, en opposition totale avec les arguments développés en rapport avec la réticence à la vaccination COVID19 proposée par les fournisseurs agréés en Europe.

    Vous évoquez des peurs irrationnelles et des décisions d’antivax prises sous discours pseudo-scientifiques et dilettantes, ce qui existe depuis un moment mais se trouve beaucoup plus implanté aux Etats-Unis (où l’on peut observer un discours antivax assez important et visiblement suivi depuis de nombreuses années). Pourtant, j’ai été habitué ici à suivre une critique éclairée du système de production capitaliste détaillant (cf. émission avec Annie Lacroix-Riz) les méfaits dont sont capables les grands groupes industriels et financiers à la poursuite du profit pur et simple.
    Commençons par les consensus scientifiques avant de parler des polémiques. Quelques incohérences y sont malicieusement apposées:

    * Les enfants mineurs ne sont que très peu sensibles à la maladie. Ils semblent l’attraper auprès d’adultes mais la transmission dans l’autre sens est rarissime. Pourtant, on les oblige à se faire vacciner au dessus de 12 ans. Bientôt 5 ans?

    * Les personnes jeunes en dessous de 50 ans attrapent régulièrement la maladie et ont une chance réduite de faire un « covid long », plus une chance infime d’en mourrir (sauf en cas d’obésité et quelques autres maladies chroniques appelées comorbidités). Pourtant le public cible des mésures gouvernementales n’est pas celui qui est touché par la maladie. Les salles de sport et même les restaurants ne sont pas particulièrement fréquentés par les plus de 75 ans. De plus, aucune étude n’atteste d’effets comme la stérilisation des malades ou autres conséquences graves à long terme, pour les populations jeunes.

    * Les fabricants de vaccins ARNm n’ont pas publié d’études sur l’administration de rappels vaccinaux réguliers. Ils la recommandent pourtant, sans que le procédé ne soit discuté par la communauté scientifique ni les gouvernements européens (aucune idée de ce qu’il se passe ailleurs).

    * La technologie vaccinale par ARN messager, très prometteuse, est déjà utilisée sur des animaux d’élevage depuis des années. Leur efficacité a déjà été éprouvée et indique le même problème que sur les vaccins traditionnels: dans le cas un microbe qui mute beaucoup, on constate une perte d’efficacité très rapide et une nécessité de procéder à des rappels basés sur des vaccins plus « à jour », c’est à dire – pour les vaccins ARNm – des injections qui ciblent les organismes ayant déjà subi les mutations. Or, Pfizer (le dernier vaccins encore accessible pour les jeunes en France) ne communique pas sur un nouveau vaccin et continue de proposer deux doses basées sur les souches issues de Wuhan. Et le prix augmente, alors que le coût de production n’augmente pas. Par hypothèse on peut même risquer d’affirmer qu’il baisse, vu que la recherche n’est plus à faire sur cette dose.

    Mutualisation des coûts, privatisation des profits, encore et toujours, car ces laboratoires, même étasuniens, ont été massivement subventionnés par la collectivité, qui se voit devoir payer un surcoût arbitraire.

    Pendant ce temps, des traitements vendus à 600€ la pillule sont attendus (nous en avons commandé 50 000) sans que ceux-ci n’aient passé le moindre essais clinique. Cette injonction constituait pourtant l’argument le plus offensif des médicamento-sceptiques concernant tous les médocs qui paraissaient efficaces. Là, plus aucune demande de multiples méta-analyses randomisées en double aveugle. Il faut comprendre que ça pose question et qu’aucune réponse n’est proposée, alors qu’il y a possiblement de vraies raisons!

    Voilà rapidement pour les doutes sur la vaccination et l’industrie pharmaceutique. Maintenant sur le flicage du pass sanitaire. Il existe une grosse différence entre la surveillance de masse, fût-elle intime, et la coercition de masse, fût-elle approximative et aveugle. Pour être clair, on crée un précédent dans la loi pour permettre de discriminer positivement une partie de la population qui a consenti à accepter la vaccination. Maintenant que ce précédent a été promulgué, c’est TROP TARD. On pourra prétexter d’un risque terroriste et n’accepter dans les bar, les cinémas et au bureau de vote que les gens dont le nom de famille n’est pas à consonance étrangère. J’en veux énormément à la gauche de gauche (PCF, LFI à cause de son faux départ, NPA, etc.) d’avoir laissé l’extrême-droite s’emparer de toute la contestation contre le pass sanitaire. Quel manque de courage politique… Personne pour défendre les soignants suspendus du jour au lendemain (et le code du travail? qui va le défendre?). C’est désespérant.

    Pourtant, les seuls groupes politiques d’opposition qui soutiennent encore le pass (LR, quelques centristes) le font par résignation, en admettant son inefficacité pratique. En effet, c’est la menace qui a résolu les indécis à se faire vacciner, pour avoir la paix.

    Personnellement je comprends à 100% l’inquiétude des personnes qui vont manifester contre le pass. Il pointent les incohérences qui, à mon avis mais ce n’est que mon avis, montrent une réelle volonté de forcer les gens à aller vers des intérêt parfois à l’opposé des leurs. Sur quelle base une telle affirmation? Un ressenti etayé par quelques points:

    * Un diagnostic de rétablissement covid19 offrant l’accès au pass sanitaire ne peut pas être livré par un médecin. Le test PCR ou antigénique positif est considéré comme plus fiable par les autorités.
    * Les vaccins sont considérés par les autorités comme plus performants que l’immunisation issue de la maladie naturelle, ce qui est une première dans l’histoire.
    * Les tests sont gratuits, mais seulement pour ceux qui risquent le moins d’être infectés. On voudrait faire mentir les courbes qu’on ne s’y prendrait pas mieux.
    * Les personnes qui ont des contre-indications à la vaccination covid19 ne peuvent toujours pas se faire tester gratuitement.
    * Les membres du gouvernement s’égosillent à nous asséner que le pass sera désactivé dès que nous verrons une baisse de l’épidémie. Elle n’a jamais été aussi basse selon les chiffres officiels, et il n’est même pas question de le désactiver. Conclusion: ce pass restera très très très longtemps en vigueur.

    Sur la parole scientifique, beaucoup de choses à dire. Pour ma part, je considère qu’il faut faire confiance à l’Etat et que ce que disent les scientifiques sert à orienter les décisions des autorités. En bref, ce que dit Y ou X ne me concerne pas, sauf à titre purement intellectuel. Sauf que la situation actuelle est légèrement différente. On a devant nous un gouvernement qui fait appel à McKinsey, dont un des cadres en France est le fils du président du conseil constitutionnel. Sans aller plus loin, rien que ce fait devrait révolter la classe politique entière. Puis on a les scientifiques de chez Pasteur, qui ont eu autant de vision sur la crise qu’Alain Minc sur 2008. On se souvient des affirmations de nos scientifiques qui nous ont ridiculisé à l’international: 1/ Ce virus n’a pas de variants et ne mute quasiment pas, 2/ les masques sont inutiles, 3/ isoler les malades ne sert à rien (haha quels idiots ces chinois), 4/ les tests PCR sont inutiles et peu fiables, 5/ les masques sont importants à l’extérieur la le virus peut rester plusieurs minutes voire plusieurs heures en suspension dans l’air, 6/ le vaccin Pfizer empêche à 99,9% de contracter la maladie, 7/ en fait c’est 80% mais 100% des formes graves; ah en fait c’est 60% et pour les formes graves c’est surement beaucoup beaucoup. Admettons pour une fois que la science et les scientifiques sont deux choses différentes. Personnellement je suis plus enclin à accepter un fait basé sur une argumentation rigoureuse par le dernier des clowns qu’un argument d’autorité par une sommité directeur du conseil scientifique.

    Maintenant, si ça ne dérange personne d’être contrôlé plusieurs fois par jour, de voir un plan social déguisé dans la fonction hospitalière, la parole des médecins bafouée, la vaccination mondiale prise en otage par des laboratoires étasuniens privés… Qui privent les pays qui en ont besoin de vaccins efficaces.

    Bref, je suis toujours aussi admiratif de votre travail et de vos analyses mais par pitié, un peu d’esprit critique. Tu m’as habitué à beaucoup mieux!

    Affectueusement,
    Yannick Lapolice

  4. Bonjour,

    Malheureusement, je pense qu’il aurait mieux valu que vous ne traitiez pas du sujet.

    Car vous avez commis le même biais que les antivax, croirent que vous êtes dans le camp de la raison.

    Bon courage à vous

  5. Vaccination contre la Covid 19 : une option risquée, diffusée à grande échelle et trop peu évaluée.

    Céline, Infirmière.

    Août 2021

    Dès l’annonce de la recherche active d’un vaccin contre la Covid 19, en tant qu’infirmière ayant pratiqué mon métier durant plus de 10 années, il m’a semblé légitime d’interroger certains enjeux capitaux.

    Il faut d’abord resituer la dangerosité de la Covid 19 sans pour autant minimiser son impact. Depuis février 2020, en France, 114 494 personnes sont répertoriées comme étant décédées de la Covid 19, soit 212 morts, par jour, en moyenne (73% des décès Covid 19 concernent des personnes âgées de 75 ans ou plus). A titre de comparaison, à population égale, le cancer (tous types confondus) tue 157 000 personnes par an, soit 430 morts par jour, en moyenne. Soit environ deux fois plus.

    Depuis Mars 2020, la vaccination est l’unique solution thérapeutique explorée par le gouvernement français et les laboratoires pharmaceutiques. Les autres pistes curatives sont systématiquement balayées, en particulier l’hydroxychloroquine et l’ivermectine. Quant aux conseils de prévention consistant à booster l’immunité (les vitamines C, D, le Zinc, les Oméga 3, le sommeil, l’exercice physique, etc.1), ils sont tout simplement absents du discours médical officiel.

    Par ailleurs, le budget de l’hôpital public continue de baisser : le projet de loi de financement de la sécurité sociale sur le budget 2021, annonce 900 millions d’euros d’économie dans les établissements de santé. Au premier trimestre 2021, 1800 lits d’hôpitaux ont été fermés. Les 800 lits de réanimation créés lors de la première vague ont été supprimés dans la foulée. Sans compter sur le manque chronique de personnel soignant dans les structures de soin, dû à un financement sous estimé en permanence.

    Dans ce contexte, il devient légitime d’interroger le parcours de mise sur le marché des vaccins contre la Covid 19.

    La mise sur le marché : parcours régulier et anomalies

    En France, pour pouvoir expérimenter un médicament ou un vaccin sur l’homme, les laboratoires doivent obtenir un avis favorable du Comité de Protection des Personnes (CPP) et une autorisation de l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM). L’ANSM est un établissement public placé sous la tutelle du Ministère de la Santé. Le laboratoire qui souhaite fabriquer et commercialiser un médicament assure lui-même les essais cliniques. Il est donc juge et partie.

    Les essais cliniques d’un vaccin sont réalisés en 4 phases :

    La première phase est testée sur 10 à 100 adultes en bonne santé. Elle consiste à étudier la tolérance et la production d’anticorps en fonction des doses administrées.
    La deuxième phase s’effectue sur 50 à 500 adultes en bonne santé. La tolérance est à nouveau étudiée ici.
    La troisième phase consiste à étudier l’efficacité vaccinale et la tolérance à une grande échelle chez plusieurs milliers de personnes (à l’hôpital, en centre d’essai privé ou chez les médecins traitants habilités). Cette phase dure, en général, plusieurs années.

    Quand les campagnes de vaccination ont débuté, seuls les essais de phase 1 et 2 avaient été réalisés par les laboratoires, sur des adultes en bonne santé. Pour autant, la vaccination a concerné en priorité les seniors, population présentant généralement des comorbidités2 (hypertension, diabète, maladie cardio-vasculaire, etc). Depuis, les essais de phase 3 sont en cours. Pour donner un ordre d’idée, le laboratoire Pfizer a annoncé la fin de ses essais de phase 3 pour Mai 2023 et Moderna, pour Octobre 2022.

    La quatrième phase est réalisée après la mise sur le marché du vaccin. Elle permet de vérifier qu’à « grande échelle et chez des personnes pouvant présenter des infections chroniques, l’innocuité et l’efficacité du vaccin sont assurées, qu’il n’y a pas d’effets indésirables à long terme sur la survenue d’autres maladies3 »

    Pour qu’un médicament soit diffusé, il faut donc au préalable qu’il obtienne une Autorisation de Mise sur le Marché (AMM). Cette AMM est délivrée par ANSM, et intervient à la fin de la troisième phase.

    Dans la cadre du vaccin contre la Covid 19, une AMM conditionnelle a été autorisée, dès la fin des essais de phase 2. Il s’agit d’une autorisation temporaire d’utilisation (ATU). En effet, l’ANSM peut délivrer une ATU pour des vaccins qui sont « en principe destinés à des patients atteints de maladies rares ou graves qui ne disposent pas d’un autre traitement approprié et disponible ». Cette autorisation temporaire est donnée pour une durée limitée. Une AMM conditionnelle permet l’autorisation des médicaments pendant un an qui répondent à un besoin médical non satisfait. Un retrait d’AMM peut être demandé en cas de découverte d’effets indésirables à long terme, dans le cadre d’une pharmacovigilance qui entraîneraient une balance bénéfice-risque défavorable.

    Une autre option moins risquée aurait pourtant été possible d’un point de vue législatif. Il s’agit de la recommandation temporaire d’utilisation (RTU). Elle concerne les médicaments qui disposent déjà d’une AMM. La RTU autorise un autre usage thérapeutique (autre indication que ce pourquoi est prévu le médicament). Elle est donnée pour 3 ans maximum.

    Or, dans le cas de l’hydroxychloroquine et de l’ivermectine, qui sont des traitements anti-parasitaires prescrits depuis longtemps (contre le paludisme et la galle, notamment) et qui ont également une activité antivirale, dont les effets secondaires et la toxicité sont bien connus4, pourquoi ne pas avoir pris cette option présentant moins de risque de toxicité médicamenteuse ? Il aurait été possible d’administrer ces médicaments à un petit nombre de gens (uniquement les personnes atteintes de la Covid 19, avec symptômes persistants), alors que dans la situation actuelle, un vaccin, qui n’a pas encore d’AMM complète est injecté à une large partie de la population mondiale. A l’inverse, en 2021, le gouvernement français a interdit la délivrance de l’hydroxychloroquine et l’ANSM a refusé une demande de RTU pour l’Ivermectine. Pourquoi ne pas laisser les médecins prescrire ces deux médicaments bien connus et prometteurs dans le cadre du traitement de la Covid 195 ?

    On comprend que dans ce contexte législatif, l’ATU qui permet d’administrer le vaccin contre la Covid 19 dès la fin des essais de phase 2, n’est possible que si aucun autre traitement préventif ou curatif n’existe.

    Les laboratoires qui commercialisent actuellement les vaccins contre la Covid 19 n’ont donc aucun intérêt financier à ce que l’efficacité éventuelle de l’hydroxychloroquine et de l’ivermectine soit étudiée. Ils n’ont également aucun intérêt à ce qu’une éventuelle inefficacité ou toxicité du vaccin soit évaluée, sous peine de se voir retirer leur ATU. De même, nombre de gouvernements nationaux ont dores-et-déjà acheté ces doses de vaccins, avant même que leur toxicité et leur l’efficacité n’aient été évaluées entièrement.

    Comment sont administrés les vaccins actuels contre la Covid 19 ?

    Excepté le vaccin contre la grippe, qui peut être administré sans ordonnance et également par un pharmacien, l’intégralité des vaccins doit être administrée sur ordonnance, par un médecin, un infirmier ou une sage-femme. Dans le cadre du vaccin contre la Covid 19, ni ordonnance, ni visite préalable chez un médecin traitant n’est requise. Pharmaciens, kinésithérapeutes, chirurgiens-dentistes, manipulateurs radio, étudiants en santé, techniciens de laboratoire, vétérinaires, pompiers et personnels soignants à la retraite peuvent vacciner la population contre la Covid 19, décret oblige.

    Au cours de mon expérience d’infirmière en maison de retraite, les recommandations indiquaient de vacciner avant l’épidémie de grippe, uniquement les personnes ne présentant pas de symptôme. Je m’étonne donc de la possibilité de vacciner les gens sans test PCR préalable, pour être certain qu’ils ne sont pas porteurs du virus. Pourquoi ne pas faire de sérologie aux personnes avant leur vaccination afin d’être sûr qu’ils n’ont pas d’anticorps ? Pourquoi vacciner par une dose des personnes ayant déjà été atteintes par la Covid 19 ? Pourquoi avoir mis de côté les médecins généralistes qui auraient pu assurer un suivi médical sérieux de leurs patients et garantir une pharmacovigilance plus pertinente (signalement des personnes malades de la Covid 19 après vaccination complète, signalement des effets secondaires mineurs ou graves) ?

    Néanmoins, il existe un dispositif de pharmacovigilance trop peu connu du grand public et directement joignable par internet. Il s’agit des Centres Régionaux de Pharmacovigilance (CRPV). Cela dit, aucune donnée n’est accessible concernant le nombre de personnes ayant développé la Covid 19 malgré un schéma vaccinal complet. En novembre 2020, le laboratoire Pfizer annonçait 90% d’efficacité du vaccin contre la Covid 19 et Moderna, 94,5%. Le cahier des charges a sensiblement baissé. Pfizer et Moderna évoquent désormais une efficacité contre les formes graves à 90%. Les données disponibles montrent qu’en France, environ 18% des personnes vaccinées développent des formes graves de la Covid 19. En soin intensif, une personne sur 7 (15%) est vaccinée entièrement. En hospitalisation conventionnelle, 1 personne sur 5 (21%) est vaccinée entièrement.

    La ligne gouvernementale, largement relayée par les médias, ne laisse aucune place à un véritable débat contradictoire entre scientifiques et médecins. J’ai la douloureuse impression que la société ne met pas en œuvre ce qu’elle pourrait pour soigner ses malades de la Covid 19. Et si nous avions eu moins de morts de la Covid 19 en osant davantage les traitements curatifs ?

  6. Salut à toi,
    Je venais ré-écouter votre émission sur le complotisme pour avoir des réflexions et des arguments clairs, simples et puissants (mission quasi impossible) à opposer à certains manifestants le samedi qui tiennent des discours incohérents, confus et infantiles.
    Leurs discours complotistes, bien que ridicule avec un soupçon de réflexion, sont tout de même compliqués à contrer tant ces personnes sont d’un côté intoxiquées par leur réseaux d’information moribond, et de l’autre renforcé dans leur délire par le système de domination capitaliste et ces relais, comme nos médias ou notre classe politique qui entretiennent des manipulations et des complots pour perdurer.

    Je suis assez gêné par ton intro ou tu prends une voix forcée pour singer les septiques au vaccin expérimental et pour nous resservir les arguments consensuels des pro vaccination obligatoire.

    Que les personnes, fragiles ou pas, souhaitant se vacciner le fassent. J’espère qu’il ne leur arrivera rien, et même si cela ferait passer ma vigilance pour ridicule dans quelques années, je préfère ça a un énième scandale sanitaire (ne balayons et ne nions pas l’existance de ces erreurs que la médecine a pu parfois commettre, d ‘un revers de main, cela serait dangereux et révélerait une mauvaise foi flagrante).
    Rien ne m’énerve plus que les « antivax envers et contres tout », a l’ exception des « provax envers et contre tout », tous remplis de convictions inébranlables… a croire que ce n’est pas de contradictions que la science se fait.
    Tu condamnes une « bouillasse antivax/anti passe », souvent reposant sur des arguments stupides, j’en conviens, mais quand est-il à l I’inverse de la bouillasse pro passe pro vax, aussi insupportable, quand elle est si peu objective et sûre d’elle, tout en disant en intro que quand on n’est pas scientifique ou médecin, il vaut mieux se taire.

    Effectivement, tu dis ne pas savoir, mais tu nous en dis quand même un peu, un peu trop a mon goût, trop mauvais et trop méprisant. Je me permettrais donc a mon tour d’étaler mon ignorance.

    Le vaccin n’empêche pas la contamination ni la transmission, il est bon de le rappeler au passage, car pour le coup, cet argument est prouvé scientifiquement, et avéré. Il empêche des formes graves sur certaines personnes et dans certains cas mais en réalité on ne sait pas exactement lequel et dans quelle proportion.
    Et pour les effets indésirables, s’il devait y en avoir, on ne le saurait qu’après la phase d’expérimentation et quelques années d’utilisation comme sur l’ensemble des produits que nous avons toujours créé .

    Cette grave maladie puis la crise qu’elle a entraîné aura fait qu’un militant de gauche parle comme un scientifique qui tentant d’obtenir des subventions nous vante les bienfaits des futures trouvailles sur des travaux de recherche qu’il n’a pas encore débuté. Cette crise est formidable.

    Je trouve ça malheureux que pour te distinguer dans la multitude des contestataires tu t’égares dans tes passions tristes, quit à souhaiter que les méfiants à l’égard de ce chamboulement incroyable dans nos vie qu’est le covid, meurent devant un hôpital qui, suite au restrictions de budget toujours plus honteuses d’année en année infligées par un régime capitaliste destructeur n’est plus en état de nous soigner comme il devrait le faire. Ton outrance ferait rougir un néolibéral radicalise.

    Je continuerai à écouter vos émissions qui sont de qualité mais je me permet la réponse du berger a la bergère. Nous, avec quelques gens de gauche intelligents, faisant preuve de nuances et remplis de doutes, et néanmoins courageux, nous continuerons a aller faire notre travail d’éducation populaire (merci pour l’aide que vous nous apportez), avec un peuple qui n’est malheureusement pas bien comme il devrait être, et cela dans tous les rassemblements contestataires, tant que les combats qu’ils livrent nous toucheront.

  7. Bonjour Jean Batiste
    Je viens d’écouter ton émission et je t’avoue avoir beaucoup de mal à comprendre tes propos.
    Tout d’abord tu dis sur un ton ironique et colérique à la fois que «qu’on ferait bien de laisser crever devant la porte de l’hôpital publique les malades du covid qui n’ont pas voulu se vacciner pour respecter leur liberté et raz le bol de payer des impôts pour sauver des cons d’individualistes qui se croient hors société et qui nous menacent de nous envoyer en prison chez nous », je tiens simplement à te préciser que c’est justement le programme des néo-libéraux (dont macron) qui souhaitent que chacun se débrouille face à la maladie en supprimant la sécurité sociale qui coûte comme il le dit « des charges insupportables aux entreprises ».
    Au passage je te signale que les soins dispenser à l’hôpital publique ne sont pas financer par les impôts mais par les cotisations prélevées sur les salaires de chaque salarié tous les mois.
    Rassure-toi le prochain épisode sera « vous avez fumer toute votre vie, vous avez un cancer du poumon alors crevez devant la porte de l’hôpital publique, car les gens en on marre de payer des impôts pour des cons comme vous qui n’avez pas eu la volonté d’arrêter de fumer ».
    Idem pour les gros les diabétiques qui ont bouffés trop de sucre trop de gras etc.…
    Que de mépris pour les gens qui ne pense pas comme toi.
    J’ai 67 ans j’ai commencé à travailler sur les chantiers à 14 ans, je n’ai pas fait d’études secondaires et encore moins supérieures, c’est sans doute la raison pour laquelle je n’ai pas compris les bienfaits que pourrait me procurer ce produit que l’on nomme vaccin alors qu’il n’est qu’en phase de test et ne sera réellement un vaccin à l’issue de l’expérimentation dans le meilleur de cas en octobre 2022 pour l’un et mai 2023 pour l’autre.
    Mais vu mon niveau social très bas il est normal que je ne comprenne rien à la pédagogie que nos chères élites nous distillent quotidiennement.
    Tu vois, tu te moques de tes amies qui considèrent qu’il n’y a pas assez de recul avant de se faire inoculer ce produit, tu trouves que bien qu’intelligentes avec un cerveau normalement constitué tu ne comprends pas qu’elles ne se soient précipitées sur ce produit gratuit et disponible alors que d’autres populations non pas la chance de l’avoir à disposition ce produit qui rappelons-le ne protège pas, puisqu’il est censé nous empêcher d’être contaminé et de ne pas contaminer les autres ce qui n’est pas le cas.
    Néanmoins lors des premières injections les spots publicitaires t’indiquaient « Tous vaccinés, tous protégés, mais il ne faut pas embrasser ta grand-mère car tu peux la tuer »
    Alors comme il ne rempli pas les fonctions pour lesquelles on nous le vend, on nous dit que soit, il ne remplit pas son rôle mais en revanche il diminue les formes graves, et on te l’assure avec des études que jamais personne n’a vu, mais ce n’est pas grave le principal étant d’aller se faire piquer.
    A ce propos avec un peu de recul et avec ma petite expérience il se trouve que dès les premières apparitions du covid j’ai eu dans mon entourage proche une vingtaine de personnes contaminées avec des formes plus ou moins graves.
    Sur cette vingtaine de personnes deux se sont retrouvées à l’hôpital les autres attendaient car « sos médecin » ou les médecins de ville leurs indiquaient « rester chez vous prenez du Doliprane et attendez l’évolution avant d’aller aux urgences.
    Elles ont toutes guéries avec ce traitement sauf une des deux qui est décédée, mais il avait une comorbidité avancée.
    Je tiens à préciser que quatre de ces personnes se trouvaient en EPAD, compte tenu des informations que l’on nous rabâchait quotidiennement en avril 2020 je pensais qu’il allait y avoir quatre enterrements, il n’en fut rien et je m’en réjouis. Mais c’était de courte durée car je viens d’apprendre que deux d’entre elles qui pourtant étaient vaccinées triples doses venaient de décédées du…Covid.
    Tu vois tu t’es vacciné mais contrairement à toi, moi je ne me moque pas de toi et respect ton choix, même si je trouve bizarre que tu es accepté de te faire inoculer un produit qui comme nous l’avons vu est encore en phase expérimentale et qu’il ne remplit pas la fonction pour laquelle il est créé.
    Je ne me moque pas de toi qui lors de l’injection a signé un document supprimant toutes responsabilités du laboratoire qui a fabriqué ce produit, alors que ces entreprises sont connues sur la place publique pour avoir été condamnées à plusieurs reprises a des millions de dollars d’amendes pour falsifications de données sur leurs médicaments.
    Je ne me moque pas de toi qui avec ce même document enlève toutes responsabilités au gouvernement qui t’indique qu’il n’est pas obligatoire de se faire injecter ce produit, mais si tu ne le fais pas et bien pas de voyage pas de café pas de restau pas de cinéma pas de théâtre et pas de musée, mais tu peux toute de même travailler, sauf si tu es dans le domaine médical, et que si tu refuses le traitement et bien c’est la porte sans indemnités ni chômage et maintenant ni RSA.
    Je ne me moque pas de toi qui toujours avec ce même document, t’interdit de poursuivre le praticien qui t’aura convaincu de te faire piquer si tu étais un peu réticent, alors que ce praticien empoche 50€ net d’impôts à chaque dose injectée.
    Tu dis comprendre les gens qui vont manifester chaque samedi mais pas avec l’extrême droite car les fachots en profitent.
    Moi j’ai participé à plusieurs manifestations dans ma ville de province, je n’ai pas vu de crane rasée pas plus que des slogans homophobes ou antisémites, en revanche il y avait beaucoup de drapeaux Français et certains avec des croix de lorraines, ce qui a fait dire à une journaliste qui pourtant devait avoir fait des études supérieures « qu’elle avait vu un drapeau avec la croix gammée » photo à l’appui !! Il faut dire maintenant que lorsque l’on voit un drapeau Français dans une manif c’est forcément un défilé d’extrême droite.

    Les seuls cas où nous avons été conspués pendant ces manifs et bien c’est par des vaccinés qui nous traitaient de tous les noms avec qui comme toi avait l’espérance que nous ne soyons tous infectés pas soignés et que nous crevions.
    Je tiens à préciser que ces manifs ne sont pas contre les vaccins mains contre le passe sanitaire et que dans ces manifs il y a de tout.
    Je ne pourrais même pas te dire de quel bord sont les gens qui étaient là vaccinés ou non, de droite de gauche ou des extrêmes, une chose est sûre c’est que le mot d’ordre est « liberté ».
    Rassure-toi les gilets jaunes et la gauche ne se mélangeaient pas avec ce cortège par peur de la contamination sans doute mais c’était là où il y avait le plus de monde.
    Ce qui a fait écrire aux journaux locaux qu’il n’y avait pas plus d’une cinquantaine de personnes en manif sur le rondpoint avec photo du dit rondpoint.
    Je tiens à préciser que ce n’est pas la première fois que l’on nous fait le coup de l’épidémie. Ce coup là date de 2009 avec le H1N1 et notre chère ministre de la Santé de l’époque R. Bachelau qui déclarait à la télévision que si l’on ne se vaccinait pas il y aurait à coup sûr 500 000 morts. Il n’en fut rien tant mieux, mais je crois savoir qu’il y a eu environ en France, sur les cinq millions de personnes vaccinées contre la grippe A (H1N1) au 30 décembre 2009, l’Afssaps fait état d’un total de 2 657 signalements d’effets indésirables, et que certaines personnes se sont retrouvées fortement impactées avec des formes graves allant jusqu’à la cessation d’activités.
    Donc voilà pardonne moi d’attendre un peu avant me faire vacciner car comme ta copine qui semble être un peu gogole je considère qu’il n’y a pas assez de recul pour me faire injecter ce produit.
    J’espère que si je dois me retrouver à l’hôpital publique avec un covid, mourir assez rapidement pour que ça ne te coute pas trop cher, malgré toutes les cotisations que j’ai payés pendant toutes mes années de travail.

    Bien à toi
    Lionel

  8. Salut,

    Je suis assez assidue sur l’écoute de vos emissions. J’ai été étonné que vous tombiez dans le panneau de dépenser de la salive sur ce sujet qui ne fait que cliver et ne fait avancer en rien le scmilblick. Ce n’est pas dans l’habitude de l’équipe.

    Sur le contenu, j’ai tout d’abord pensé que c’était une émission fake avec les propos caricaturaux de JB. Pourquoi mettre les gens dans des cases comme cela et en plus en méprisant leur choix comme tu l’as fais !!. André, (peut-être l’âge ?) a eu des propos beaucoup plus posés et moins clivants.

    C’est la 1ere fois que l’une de vos emissions ne m’apprend rien et où je m’ennuie!

    En bref je suis surpris que votre position sur la restriction d’accès (je ne parle pas de flicage…) aux bars, lieux de sport, lieux culturels…ce que l’on appelle le pass sanitaire.

    J’attends la prochaine avec impatience en espérant que le fond sera à la hauteur des emissions précédentes.

    Merci pour tout le reste!

    Nico

  9. Bonjour,

    Enorme stupéfaction, déception, gêne, et même colère en écoutant des propos pareils, en gros : qu’on laisse crever les non vaccinés! On n’est pas loin des propos d’un luc ferry concernant les gilets jaunes que la police devrait exterminer (en gros), venant d’un ferry on n’en attendait pas moins, mais quand ça sort de chez un JBD on est sidéré. On en viendrait presque à se demander s’il n’y aurait pas un lien de conséquence avec cette espèce de servitude, pardon, de vaccination volontaire. Comme une sorte de retour du refoulé : un sentiment de honte, de capitulation, qu’on retourne contre les autres, ces imbéciles.

    C’est Jules Vallés, je crois, qui disait : « les convaincus sont terribles » il voulait dire qu’il fallait être particulièrement sot pour avoir la prétention de savoir.

    Pour la 1ère fois je ne suis pas allé au bout de mon écoute.

  10. GéGé

    Contrairement aux appréciations portées par la majorité des commentateurs, j’ai trouvé l’émission du 1/11/21 particulièrement pertinente, bien construite et convaincante.
    L’émission s’intitule « polémix » ce qui sous-entend que tout peut-être critiqué ou loué indépendamment de la gravité des thèmes abordés.
    C’est la première fois que j’interviens dans cette rubrique et je reste convaincue de la qualité des intervenants pour la manière d’avoir traité ce sujet ardu.

  11. Joyce

    Très souvent, nous écoutons vos émissions avec beaucoup d’intérêt.Mais la dernière concernant Antipasse-Antivax : la grande bouillasse, Publié le 1 novembre 2021 , c’est la stupéfaction.
    Vous dites:  » Nous ne sommes ni médecins, ni épidémiologistes. Et quand on ne sait pas, on la ferme ». Vous auriez dû la fermer car vous avez réagi comme ceux que vous critiquez.
    Dommage pour vous de ne pas avoir écouté :
    – Christian Velot, président du Conseil scientifique du Comité de Recherche et d’Information Indépendantes sur le Génie génétique (CRIIGEN), sur la vaccination »Ne faisons pas un remède pire que le mal » .
    – Le docteur Steven, de Marssac : « je suis vraiment en colère et je sais ma colère juste. Les « autorités » auxquelles je m’étais fié ont trompé ma confiance et…. »
    – En Allemagne : sur dix autopsies, cinq décès seraient « très probablement » liés aux vaccins…
    – Alerte sur les données VAERS : « 67% des décès enregistrés arrivent dans les 21 jours après l’injection »Analyse exclusive : la biostasticienne Christine Cotton, forte de 23 ans d’expérience, revient pour un nouveau debriefing, après nous avoir fourni son expertise des résultats des essais des quatre vaccins il y a quatre mois.
    – Les résultats d’analyses sanguines que Benoît Ochs prescrit à ses patients qui ont reçu les injections expérimentales tant promues par les autorités « de santé » montrent des taux de certains marqueurs particulièrement alarmants.

    Grosse déception pour vos propos. Dommage, j’appréciais beaucoup vos émissions.

  12. Bonjour,

    J’ai grand plaisir à écouter vos émissions. C’est pourquoi je me permets de vous signaler que pour cette dernière, vous vous plantez un peu dans la mélasse. Mais comme le mail n’est pas le meilleur des moyens pour débattre, je me limiterai à quelques remarques :

    – le pass n’a de sanitaire que son nom. Aussi, on (notre camp) doit s’y opposer. L’argument du refus de défiler au côté de mouvements puants est une chance pour les fachos. Laisser la rue (et d’autres terrains ou concepts de gauche comme la nation par exemple ou la science) à la contre révolution est depuis quelques décennies une spécialité des rouges. Mais y descendre ne serait-ce pas un moyen de récupérer des âmes perdues pour les rallier à la cause ? (J’ai un ami de la CGT qui vocifère en permanence pour les retraites, les salaires, le café gratoche dans son goulag, mais gilets jaunes ? Non y a des fachos ; anti pass ? Non c’est y a des royalistes, des identitaires, etc…. Par contre son bulletin de vote Macron pour faire barrage au 2em tour est déjà prêt. Usure….)

    Sur les vaccins:

    – le vaccin: n’est pas un absolu. Le vaccin COVID en particulier ne supprime pas la circulation du virus. Il n’est pas produit en quantité suffisante pour tout le monde. Le vaccin est un outil. A ce titre sa mise en œuvre n’est pas neutre. Généraliser la vaccination est un acte politique qui se substitue à toute autre éventuelle stratégie ou mesure complémentaire à la vaccination. La pierre philosophale est un mythe. Le vaccin COVID est une marchandise. Verser dans son fétichisme est un naufrage.

    – la Science : ce n’est pas un don du ciel. C’est un rapport social. Pour ce qui concerne le problème COVID, elle est absente. Par ailleurs au grand désarroi des vrais scientifiques. Ils ont été jetés par dessus bord dés les premiers signes de tempête. Les normes de probation sont largement ignorées – il paraît que nos vaccins sont en phase d’essai 3/4 et que la vaccination des moins de 24 ans présente une balance benef/risques négative, mais je n’y connais pas grand chose. En tous cas, à défaut de pouvoir se saisir des moyens de production, nous devrions peut-être nous opposer à toute obligation de consommer une quelconque marchandise. Alors libre à vous de vous prosterner aux pieds des scientifiques 2.0 financés et promus par le grand capital qui vous en remercie. Il s’avère aujourd’hui que certaines études PFIZER aient été bidonnées. N’est ce qu’un début ? Je vous le souhaite, mais répondre à cette question ne sera pas de nature scientifique.Tout au plus un pari. Mais peut-être aimez-vous jouer ? Moi je préférais un consensus scientifique.

    Encore bravo pour vos émissions.
    Bien à vous.

  13. Wouhaou…..
    Dites moi ce que je dois faire…..je ne sais plus.
    J’ai commencé à écouter votre émission et me suis soudain dite que j’écoutais une émission « hackerisée »….. Je n’en reviens toujours pas. Où sont passés votre sens de l’esprit critique, du recul, de la réelle investigation…??? Que d’émissions magnifiques, justes, sourcées….quel brio, virtuosité dans le rétablissement des faits. C’est ce à quoi j’étais habituée depuis longtemps. Là….de la banale propagande, qui plus est en critiquant, ridiculisant, stigmatisant les « réfractaires » de la vaccination à ARN.
    Vous avez réussi le tour de force de fracasser en une seule émission le sel, la fibre de ce qui fait que vous êtes d’ordinaire impériaux. Je crains de ne pas avoir d’autre solution que de supprimer de mes favoris le lien vers vos émissions d’habitude si brillantes.
    VOUS, JBD, André et Consorts….vous faites les chantres de ce que vous dénoncez avec tant d’efficacité en temps normal. De vulgaires relais de la propagande. Vous assimilez les réfractaires à cette vax là, à des pseudo religieux qui ne font pas confiance à la science…mais de quelle science parlons nous?
    Lorsque le débat n’existe pas et là en l’occurence il n’existe pas, lorsqu’il n’y a pas d’autre choix que d’obéir à des injonctions et à des déclarations péremptoires sans se poser de question, alors on peut parler justement de religion. Religion qui s’appuie sur des dogmes. Dogmes que vous défendez….C’est incroyable! Ahurissant! Ça fait tellement mal….
    Je ne me risquerai pas ici à des développements ciblés sur la biologie cellulaire que je maîtrise un peu pourtant. Non!!
    Juste trois questions essentielles, trois questions de bon sens, de cohérence….
    Comment pouvez vous expliquer que des gens qui ont accompli 8 à 10 ans de longues études, fastidieuses et compliquées ne soient d’un seul coup plus capables de prescrire autre chose que du Doliprane à leurs patients en souffrance? Comment pouvez vous réellement gober cette ineptie? Perso j’ai chopé H1N1 en 2009. Si à l’époque, mon médecin de famille n’avait pas remonté ses manches en faisant appel à sa plus belle expérience de praticien pour me prescrire des médocs et s’il m’avait dit : « Je suis désolé, je ne peux vous prescrire que du Doliprane et si votre état se dégrade, allez aux urgences », je ne serais peut-être plus là. H1N1 était également un virus émergent dont personne ne savait rien et que personne n’avait encore jamais vu, et il était extrêmement virulent. Je connais qui plus est des médecins qui « désobéissent » et qui soignent en précoce leurs patients et ce, depuis le tout début et avec efficacité. Certains sont même convaincus qu’ils soignaient déjà le Covid avant de savoir que ça s’appelait comme ça, depuis l’automne 2019. Des patients venaient en consultation avec des symptômes identiques.…Ces médecins se souviennent, eux, qu’ils ont signé un papelard qui se nomme le Serment D’Hippocrate et n’ont pas peur du Conseil de l’Ordre. Allez interroger ces médecins là…..sauf s’ils sont adeptes d’une secte nauséabonde bien sur mais je ne le crois pas. Ils font juste leur travail et ne comprennent pas pourquoi les baltringues du gouvernement leur ont interdit de le faire.
    Seconde question élémentaire, comment expliquer que des stars planétaires de l’infectiologie et de la virologie dans tous les pays occidentaux, lanceurs d’alerte ayant tout à perdre et rien à gagner, soient devenus du jour au lendemain des charlatans, incompétents, voir complotistes…??? Des gens qui totalisent des décennies de brillantes carrières et d’expérience de terrain d’un seul coup bons à être balayés sous le tapis. Pas seulement en France mais aussi en Allemagne, Autriche, Angleterre, Israël, Canada, Etats Unis…… John Ioannidis de Stanford par exemple….. mais vous êtes qui pour prétendre que ces gens sont « dépassés »….??? Vous reprochez aux « récalcitrants » de prétendre détenir le savoir et la science, mais vous êtes qui VOUS pour prétendre entre amis et en vous permettant de ricaner lors d’une émission à huis clos, que les plus éminents sont tous des crétins??? Ces gens ont tout à perdre….crédibilité, notoriété, respectabilité, carrière…..Et c’est pas comme s’il n’y avait jamais eu de scandales sanitaires dans ce pays…..vous savez remonter le cours du temps en temps normal, faites le!!!
    Vous êtes des historiens pas des scientifiques. Restez à votre place et ne tentez plus d’émission sur ce thème. Vous êtes en train de vous saborder. Évoquez ce que vous connaissez….que JBD aille enquêter sur le terrain et comme il sait le faire, comme lors de la série d’émissions où il interrogeait des membres du personnel soignant de l’hôpital de Tours. Série d’anthologie.
    Ce qui m’amène à la troisième question toujours aussi élémentaire….Comment expliquer de manière rationnelle que 300 000 soignants et assimilés dans ce pays aient préféré renoncer à leur travail ainsi qu’à leurs revenus plutôt que de se laisser injecter ce pseudo vaccin??? Par sectarisme????? Par crétinisme?? Par débilité??? Il faut faire quoi avec eux…??? Les enfermer dans des camps comme le suggérait un député LREM lors d’une session à l’Assemblée Nationale en Juillet…???
    Parce que non, cette injection n’est en rien comparable aux vaccins de notre enfance, dans les écoles ou ailleurs….Et ça c’est une certitude. Renseignez vous. Investiguez, faites votre job et faites le jusqu’au bout.
    Posez vous ces questions là et surtout, tentez d’y répondre mais si d’aventure nous nous languissons de la propagande d’État, pas besoin d’aller sur Polemix. Les chaînes d’info en continu font parfaitement le job. Perso je vous écoute pour entendre une voix dissonante couplée à une argumentation en béton armé, pas pour entendre ce ramassis fanatique et quasi hystérique de dogmes vomitifs. Alexandre, Blachier, Lacombe, Delfraissy et consorts….sortez de ces corps!!
    L’impression d’avoir fait un cauchemar…..

  14. Salut à vous,

    Désolé je me joins au cortège de commentaires stupéfaits et choqués quant à votre émission sur antivax, antipass.

    Je ne détaillerai pas mon ressenti, vous avez déjà des tartines à lire qui le retranscrivent très bien.

    J’avais lu les articles du Diplo et n’y avais pas senti le fond haineux que j’ai entendu dans vos paroles d’introduction.

    Vous qui avez fait des séries entières d’émissions sur des résistants, vous entendre souhaiter la mort de gens, ça me fout la gerbe. Et ça me rend triste.

  15. Enfin une émission qui me remonte le moral, et qui confirme que nous sommes exactement sur la même longueur d’ondes !

    Évidemment que cette gestion de crise occidentale est catastrophique mais le vaccin est peut être la seule mesure valable mise en place et c’est peut être la raison pour laquelle il en surjoue.
    Évidemment que ce vaccin est loin d’être parfait mais à défaut de mieux nous nous en contentons.

    Je rêve que la France (voir un parti) applique le marxisme leninisme, la dictature du prolétariat, le centralisme démocratique et l’internationalisme proletarien. Et bien que nous soyons dans une société extrêmement inégalitaire où la lutte des classes à été perdue, c’est pas pour ça que je vais refuser tout dialogue ou vais partir vivre ailleurs.
    La vie n’est constituée que de compromis quotidien qui ne nous sont pas systématiquement favorables.
    De toute façon nous ne sommes plus à une connerie prêt, le point positif c’est qu’une fois vacciné nous pouvons poser légitimement des exigences pour une société plus juste. Finalement si les libertés individualistes sont prioritaires pour certains, ces gens ne sont d’aucune utilité pour nous aider à bâtir le socialisme.

    Par contre la Chine a montré au monde qu’avec un protocole sanitaire relativement stricte, qui n’est autre que celui conçu lors de la grippe H1N1, en 3 mois la vie d’avant était de retour avec très peu de morts et la disparition du virus.
    Désormais avec 2 ans de recul qu’attend l’occident pour appliquer ces mêmes mesures ?

    Ça serait à se demander si l’occident, incapable de mettre fin à cette crise sanitaire, ne souhaiterait pas prolonger cette pandémie.

    Le vaccin a certainement causé la mort de nombreuses personnes, le coronavirus en a tué des millions d’autres mais la capitalisme en a tué infiniment plus, ne nous trompons pas de combat.

  16. Comme Lionel et d’autres, je ne suis pas du tout sur ta ligne, JBD, ce dès le début de ton émission. J’ai participé en tant que non-vacciné, de Gauche. La Gauche, chez moi, à Sète/Montpellier, était ultra-maj dans les rassemblements et défilés.
    En plus, tu parles de gens qui n’ont « jamais ouvert un bouquin de médecine ». Ok, j’en suis. Mais je ne me renseigne pas sur FB, mais plutôt sur le Conseil Scientifique Indépendant, un groupe de médecins, pas fachos, qui font une émission chaque semaine sur le Covid et autres variants, thérapie génique, tests, labos.., de grande qualité informative. Par ailleurs, je regarde de l’Eudra (Pharmaco vigilance européenne), ou on peut constater les dégats causés par chaque « vaccin » et le nombre de morts qui se chiffre en dizaines de millier à l’échelon européen, dûs aux vaccins. Je n’ai pas l’impression que ces deux sources, parmi d’autres fassent parti des « délires complotistaux-medicos » que tu stigmatises.

    Bon, je vais écouter la suite, où j’espère, tu feras un peu d’ouverture sur la dangerosité des « vaccins » contre le Covid, et la légitime opposition à ceux-ci qui, pour ma part, se résume en deux points.
    1 peur d’une thérapie expérimentale, encore en test.
    2 Dommages aussi importants qu’évidents de ces injections. A cacher cela, comme les médias officiels, ou à dénigrer l’attitude des non-vaccinés comme moi, tu fais, je crois, fausse route. Une route qui conduit certains parlementaires « de gauche » à exiger par projet de loi, la vaccination obligatoire…Et je ne parle pas de l’opacité entourant les contrats, ni des scandales – Pfizergate – indiquant une corruption a plus haut niveau, qui ne laisse pas penser que la fabrication des « vaccins » se déroule dans le souci de l’intérêt général.

  17. Je voulais laisser un commentaire suite à l’émission sur les antivax et antipass, mais je vois que tout à été dit. Comme tous les autres, j’adore vos émissions qui m’apporte un point de vue historique très intéressant, voir même nous fait découvrir des événements souvent passés sous silence.
    Et les petits morceaux musicaux diffusés, datant parfois des années d’avant la ou les guerres mondiales sont vraiment la cerise sur le gâteau, pour notre culture personnel. Et la dessus, je ne peux, et tous les gens qui vous ont descendu aussi, que vous remerciez pour tout ça. Merci vraiment.

    Vous nous avez appris à réfléchir face aux informations diffusés par les grands médias, a nous méfier de l’état bourgeois, des grands groupes capitalistes qui ne cherchent que le profit, à ne pas reproduire les mêmes erreurs que nos ancêtres grâces à vos leçons d’histoire…pour nous demander dans cette émission de faire tout le contraire. Il y a un virus qui nous pose de sérieux problèmes, l’état descridite de grands scientifiques reconnus proposant un traitement qui empêcherait la vente d’un vaccin. Un labo arrive est dit  » c’est bon, j’ai un produit qui marche à 115% et sans effets secondaires, en plus, il va vous apporter bonheur et richesse » (revoyez vos émissions sur la propagande pour les traités européens) et on ne devrait pas émettre de doute? Parce que c’est la « Science ». Depuis quand un labo pharmaceutique détient-il la vérité sur la science? On peut parler des nombreux scandales sanitaires au nom de la « Science » et surtout au nom du profit. Cette façon de pensée s’appelle du scientisme et est à mettre sur le même pieds d’égalité que « la main invisible du marché ».

    Déjà, depuis l’émission sur le complotisme, vous tombiez dans un « gauchisme primaire » insupportable pour des gens qui comme nous, cherchons a nous cultiver. Vous repétez la phrase « celui qui voit des complots partout est bête, mais celui qui n’en voit nul part l’est tout autant », pour ensuite dire qu’ils y a les mauvais complots de l’extrême droite et les bons complots de l’extrême gauche. Vous dénoncez le journalisme à la BFM TV ou autre chaîne mainstream quand il s’agit d’insulter les grêvistes ou les gilets jaunes, mais ressortez la même bouillie de ses chaines, mot pour mot, quand il s’agit du COVID, ou de tout autre « complot » qui ne vous intéresse pas. N’importe qui ayant un minimum de sagesse dirait « La version donné à la télé me semble plausible, mais pourquoi certaines personnes émettent des doutes? » et pas juste « ils ne sont d’accord avec moi, c’est tous des débiles! ». Rien que votre phrase « je ne comprends pas, autour de moi, il y a des gens intelligents qui remette ça en cause » devrait vous faire poser des questions plutôt que de vous bloquer dans vos certitudes. Et ça, sans dire untel ou untel à raison, juste il y a un doute, pourquoi?
    Aujourd’hui la gauche a été en dessous de tout, là ou des gens avaient besoin de réponse à leurs doutes, avaient besoins de débats sur la question. Et malheureusement, seul « l’extrême droite » (je range dans cette dénomination même les gens de gauches qui on osait mettre des doutes grâce à la culture que vous leur avez apporté avec vos émissions et qui ce font traiter de complotistes, donc d’extrême droite, par leur propre camps) a fait le travail sérieusement.
    Vous pleurnichez de la montée de la droite dure en France sans même vous rendre compte que c’est la gauche et l’extrême gauche qui pousse les électeurs a voter pour eux, par son refus de parler de certains sujets dérangeant, de peur de se faire traiter de complotisme, de raciste ou tout autre insulte qui clôt directement un débat et qui empêche de réfléchir sérieusement,
    Et bien sûr, il y aura le fameux front républicain au deuxième tour, qui fera à nouveau passer la macronie, nous faisant avancer un peu plus vers la dictature. A oui, j’oubliais, je peux encore m’exprimer donc je ne suis pas en dictature. Ok, je vous demande juste de réécouter vos émissions de comment un régime autoritaire peut se mettre progressivement en place, sous les « hourras » de la population. .

  18. JBD !! Mais tu es devenu fou ? Ou bien c’est moi, qui malgré une large culture scientifique suis tombé du mauvais côté de la barrière…

  19. Salut à toi, JBD et à tes copains,

    Injection de rappel :

    j’ai écouté jusqu’à la fin ta bouillasse, JBD. En fait, toi et tes potes reproduisez exactement ce que vous reprochez aux « anti-vax » : vous commentez de manière définitive, exécutive, alors que vous n’avez manifestement pas creusé le sujet, les tenants et aboutissants et que vous n’avez pas foutus les pieds dans une seule manif depuis des lustres.

    Donc, les copains d’histoire et géo delivrent les mêmes aneries pontifiantes que toi. J’en suis attristé, je voyais Polemix comme un lieu de résistance. Et je m’aperçois qu’encore une fois Marx avait raison : c’est l’existence (petite bourgeoise de toi et tes copains) qui précède la conscience.
    En l’occurence, vous n’avez pas perçu l’idéologie dominante dans le discours sanitaire, donc vous n’avez pas cherché, vous n’avez pas anticipé les mensonges – masques, protection vacc, tests, morts « covid ».. – les omissions – nbe de pathologies très important et très graves caussées par les « vaccins » à voir le site EUDRA, sans compter les morts -, les évictions – tous les traitements préventifs; HQC, ivermectine…
    Vous avez gobé. Parce que c’est qqe part la forme du discours a adopté l’autorité, une autorité similaire à celle que vous exercez en radio, comme détenteurs du savoir, Veran et son Conseil Scientifique macronisé l’exercent pareil, toutes proportions gardées. Vous vous voyez en guides, bien au-dessus de la plèbe qui portent l’avenir, mais qu’il faut aiguiller, et aiguillonner si besoin.
    Et corrélativement, vous avez la certitude à demi-consciente, que tous ces connards qui refusent LA science, LE discours académique, sont…De bourrins, des cons, donc des fachos, des poulets sans tête.
    Hors, Il y aurait sans doute une corrélation à faire entre le refus de ces thérapies mortifères – je précise de celles-là et pas des vaccins – et l’implantation des gilets jaunes dans le pays. Ce déplacement géographique pour montrer que c’est cui qui dit qui y est.

    Bref, je n’écouterai plus Polemix. Parce que je sais qu’à chaque sujet ou ne laisserez pas la parole à un(e) expert(e) pour faire du rétrospectif – très intéressant, très instructif d’ailleurs – où votre parole d’animateurs est périphérique, quand vous tiendrez l’émission en entier comme celle-là, vous allez tomber dans des positions, je suis au regret de vous le dire, réactionnaires, proches de la droite.

    Peut-être vous laisserai-je le droit à l’erreur, si vous exprimez franchement la conscience de votre erreur, de ce qu’elle implique en termes de doutes, de travail sur les certitudes et de mise en question de la doxa qui s’exprime sur TOUT et dans TOUT.

  20. Bonjours camarades, merci pour vos émissions. Désolé Messieurs les profs vous êtes à la ramasse sur le sujet. Comme la majorité de tous les partis conventiuonnels et les soi-disants « extrêmes », vous êtes bien conformes à la nouvelle doxa « sanitaire » du monde d’après.

    JBD vous acceptez les confinements et les vaccins comme allant de soi alors qu’ils sont eux-memes sécuritaires et puant le super marché fachisant libéral. Faire le vaccin Covid (pour les personnes en bonne santé) constitue à mon sens une sorte de pacte faustien d’acceptation de la nouvelle phase ultra-libérale qui marque l’enterrement définitif des hopitaux publics, de l’école public mais aussi une société toujours plus sauvage et violente. On ne sépare pas « le sanitaire », « l’économique » et « le social ». Ils sont tous là devant nos yeux ici et maintenant réunis.

    Je comprends que contrairement aux personnes qui sortent instinctivement et de manière relativement désorganisée (les GJ dans la rue sentant la menace de « la guerre » contre nous, vous êtes encore plutôts confortables dans votre tête et dans votre patrimoine de salariés du service public. La conscience de classe.

    Arrêtez aussi de surestimer l’extreme droite en nombre et force, les manifs « patriotiques » sont très hétèrogènes et majoritairement constitués de classes moyennes ordinaires et de personnes déclassées. Le fascisme est apparu dans des conditions historiques particulières en s’appuyant sur des couches sociologiques identifiables qui sont très diffèrente des temps présents. Alors concentrons d’abord nous sur la critique et le rapport de force contre l’Etat et le Pouvoir global marchand tyranniques, plutôt que sur ce réfléxe « gauche-droite » galvaudé.

    A bon entendeur,
    M B

  21. Oui j’avais oublié, j’ai trouvé JBD étrange que vous reprochiez aux personnes d’attendre pour se faire vacciner car elle voulait protéger leur santé alors que vous prenez vous même une précaution délicate qui ,elle, est intellectuelle avec la « science » (religion du capitalisme, des soviétiques, de Science et Vie…) en disant « on est pas scientifique ».

    Il me semble qu’on a pas besoin d’être scientifique pour avoir un début de vision globale du « monde d’après », d’ailleurs mes chers commentateurs, à mon avis ce qu’on est en train de vivre ce n’est pas une « crise sanitaire » avec des « erreurs de gestion », mais bien la super (contre) réforme capitaliste mondiale avec sont appauvrissement de masse, ses mégas privatisations et son hyper technolibéralisation.(Regarder la corrélation énorme profits des multinatioanles/ mesures liberticides et confinements-vaccins-passes). Les gouvernements Macron sont donc à l’issue de leur mandat très proche de très bons résultats conformes au titre du bouquin programme de l’ignoble Manager de la République.

    Normal que beaucoup se sont fait bananés, on est dans des temps émotifs, et la peur de la maladie est une arme redoutable contre la raison (même communiste). On est dans un moment de révélations passionant.

    Voilà c’est fini cette fois.

Laisser un commentaire